Les fondatrices de l’Association francophone de Red Lake:

Les fondatrices de l’Association francophone de Red Lake

De gauche à droite: Yvonne Samson, Agathe Breton-Plouffe, Kate Polle (première agente de liaison communautaire), Michèle Alderton, Sophie Castonguay, Cynthia Chamberlin et Marielle Pellerin. Manquant: Hélène Préjet.

Notre histoire:

En novembre 2014, dix femmes, âgées de 22 à 65 ans, se rassemblent pour former un groupe qui leur donnerait l’occasion de se rencontrer régulièrement pour des activités culturelles et sociales en français.

Elles apprennent qu’environ 4.4% de la population de Red Lake ont le français comme langue maternelle, et de 10 à 12% comprennent ou parlent le français, soit parce qu’ils ont étudié en français ou l’ont appris par intérêt personnel.

Puisque la majorité de ces femmes ne se sont jamais rencontrées, elles partagent leurs histoires personnelles et racontent ce qu’elles ont vécu depuis leur arrivée à Red Lake. Plusieurs avouent qu’elles se sentent isolées de leurs familles et de leur culture, et déplorent le manque d’activités pour les jeunes francophones. Elles discutent longuement de la situation des francophones dans la communauté, telle que l’absence presque totale de services en français et le manque d’options pour les étudiants francophones lorsqu’ils atteignent l’école secondaire.

Elles décident de fonder l’Association francophone de Red Lake (AFRL), se donnant comme objectif de construire une francophonie inclusive, dynamique et innovatrice, afin d’inspirer un sentiment de fierté et d’appartenance chez tous les francophones et francophiles.

Aujourd’hui, l’AFRL organise régulièrement des activités qui rassemblent les francophones et francophiles de toutes les générations. Elles accueillent aussi les nouveaux arrivants afin de les aider à s’intégrer pleinement dans la communauté.

Translate »